GRANDPROJET

Les grands projets urbains durables à l'épreuve de leur habitabilité : quelles transformations des modes de vie ?

Les grands projets urbains durables à l'épreuve de leur habitabilité : quelles transformations des modes de vie ?

Découvrir le projet en vidéos

Présentation du projet

Questions de recherche

  • Comment habite-t-on un quartier durable ?
  • Dans quelle mesure et comment les figures promues par les grands projets de ville durables (tel l'écocitoyen) s'incarnent-elles ?
  • Comment est-il question d'un habiter participatif dans ces projets ? Et comment celui-ci viendrait-il reconfigurer l'accompagnement au changement vers des modes de vie plus durables ?

Hypothèse(s)

Trois hypothèses de travail guideront notre recherche.

  • La première est que la participation des habitants aux projets en passe moins par un processus pédagogique en leur direction, que par la capacité des projets à produire de l'« intéressement ».
  • La deuxième est que les politiques incitatives aux transformations des modes de vie peuvent prendre appui sur ces scènes de participation, à l'articulation des dimensions individuelle, collective, et institutionnelle.
  • Une troisième hypothèse est que les positions de retraits éventuels des habitants, les usages récalcitrants ou tout du moins les usages décalés (les mésusages parfois) des dispositifs urbains de la ville durable sont susceptibles d'esquisser en creux d'autres transformations des modes de vie.

Méthodologie

L'approche ethnographique sera privilégiée à travers des observations des usages qu'ont les habitants au sein des espaces publics, semi-privatifs, parties communes et dans leur logement, autrement dit lorsqu'ils sont aux prises avec les agencements de la ville durable. D'autres observations seront conduites sur des scènes formelles et informelles de concertation et de participation des habitants à ces projets urbains.

Des entretiens approfondis permettront en outre de saisir les retours sur expériences des habitants (vis-à-vis des dispositifs techniques, des transformations de leur mode de vie, etc.).

Bibliographie

Michel De Certeau. "L'invention du quotidien", T. 1 et 2. Gallimard, 1980.
La réflexion de M. De Certeau sur la pratique ordinaire de l'espace urbain nous semble une des plus fines analyses portées sur la notion d'habiter. De plus, en rapprochant la pratique scripturaire de la marche et de l'appropriation sensible de l'espace urbain, Certeau permet d'interroger la pratique du compte rendu d'enquête de manière très originale.

Bruno Latour. "Enquête sur les modes d'existence". "Une anthropologie des modernes". "La Découverte", 2012.
Bruno Latour est sans doute l'un des chercheurs contemporains les plus influents à l'échelle internationale. Ses travaux menés depuis 30 ans particulièrement sur la pratique des sciences dans les laboratoires lui a permis de construire une critique très aboutie du processus de modernisation et du partage entre Nature et Culture. Mais c'est également en sa qualité de "compositionniste" que nous le convoquerons, c'est à dire pour nous aider à penser à nouveau frais de nouvelles compositions entre milieux humains et non-humains.

"Donna Haraway". "Savoirs situés". La question de la science dans le féminisme et le privilège de la perspective partielle ("In Manifeste cyborg et autres essais". exils, 2007)
La traduction récente des travaux de Donna Haraway en français est un évènement important dans les milieux académiques des sciences sociales. Comme Bruno Latour et également à partir de travaux de recherche pointus menés sur l'activité scientifique, Haraway propose de faire pièce au partage Nature/Culture en proposant de repenser des mondes de natureS-cultureS.

Augustin Berque. Ecoumène, "Introduction à l'étude des milieux humains". Belin, 2000.
Une fois encore, c'est à la frontière entre philosophie et sciences empiriques (ici la géographie) que nous trouvons notre inspiration, parce que c'est à cette seule intersection que les questions d'ordre épistémiques (cruciales à l'heure de l'anthropocène) peuvent être mises à l'épreuve des données recueillies. L'essai d'A. Berque éclaire la notion d'être humain par son existence spatiale, plus précisément, par les relations qui le lient à un milieu de vie.

Joseph, I., "L'athlète moral et l'enquêteur modeste". Paris, Economica, 2007.
La dernière référence que nous pouvons citer est sociologique et peut être qualifiée comme un héritage, puisque I. Joseph a été un chercheur important dans l'équipe de recherche qui nous a formé à la sociologie (CRESAL). Introducteur du pragmatisme et de la sociologie urbaine américaine en France (école de Chicago), I. Joseph a permis de renouveler la sociologie française dans le domaine, en prenant le parti de la description ethnographique et de la prise en compte des savoirs profanes produits par les acteurs.

Idées clés / leviers / principes d’action

Idées clés en matière d’évolution de consommation et de mode de vie durables

Mieux comprendre l'opérativité et les limites des incitations comportementales contenues dans les projets urbains durables en examinant celles-ci à l'usage.

Interroger et documenter un aspect encore méconnu à l'heure où ces projets commencent tout juste à être habités : l'habitabilité des modèles de ville durable.

Leviers individuels et collectifs des changements de consommation et demodes de vie durables

En l'état actuel de nos travaux, il ne nous est pas encore possible de déterminer des leviers.

Enseignements & principes d’actions pour les décideurs

En l'état d'avancement de nos travaux, il ne nous est pas encore possible de déterminer des principes d'action.