Lab2Green

Une étude expérimentale de l'impact de différents systèmes d'évaluation environnementale apposés en face avant des emballages alimentaires sur les choix des consommateurs

Questions de recherche

Lab2Green pose la question de l'efficacité d'une politique d'étiquetage environnemental des aliments dans un contexte où les pouvoirs publics auraient à choisir un logo homogène de type face avant des emballages des aliments. On traite précisément de deux questions :

  1. une telle politique serait-elle efficace dans son principe ?
  2. si oui, quel format précis de logo serait préférable ?

Nous avons retenu trois critères pour mesurer l'impact environnemental :

  • le CO2,
  • l'eutrophisation
  • et l'acidité de l'air.

Hypothèse(s)

Les hypothèses sont de nature comportementale.

  • Les consommateurs modifient leurs choix effectifs en réponse à un logo face avant de façon significative, mesurable en laboratoire. Le laboratoire permet de capturer facilement l'attention des consommateurs, ce qui n'est pas possible en magasin.
  • Les changements effectifs dépendent des formats de logos utilisés. Des hypothèses comportementales permettent de justifier le choix des formats de logos retenus. Elles permettent aussi d'anticiper les modifications comportementales observées.
  • La méthodologie expérimentale permet d'éviter les biais déclaratifs, qui sont très forts dans ce type de recherche.

Méthodologie

La méthode est celle de l'économie expérimentale.

Les observations portent sur des changements comportementaux effectifs :

  1. Des achats sont réellement effectués par les consommateurs participant à l'expérience.
  2. Nous avons construit un mini magasin expérimental de 282 produits. Il s'agissait pour les sujets de remplir un caddie correspondant à deux jours de consommation alimentaire de leur famille
  3. Les impacts sur les comportements des logos testés ont été observés de façon contrôlée et reproductible pour 493 sujets ayant participé à l'expérience.

Bibliographie

Laurent Muller, Bernard Ruffieux, "Modification des achats en réponse à l'apposition de différents logos d'évaluation nutritionnelle de face avant des emballages", Cahiers de Nutrition et de Diététique 47/4, 2012.
Une étude complémentaire à la présente étude, utilisant la même méthodologie pour observer les réponses des consommateurs à différents formats de logo nutritionnels.

Catherine Esnouf, Marie Russel, Nicolas Bricas, Food System Sustainability, Insights from Dualine, Cambridge University Press, 2013.
La référence en France aujourd'hui sur la question de l'alimentation durable faite par les équipes de l'INRA et du CIRAD. Une version française gratuite est disponible en ligne. http://www.cirad.fr/content/download/5873/56749/version/3/file/duALIne_RapportComplet_nov2011.pdf

Lusk J., Roosen J., Shogren J., The Oxford Handbook of The Economics of Food Consumption and Policy, Oxford University Press, 2012.
Pour tout savoir sur la consommation alimentaire et les politiques publiques visant à les modifier.

Kahneman Daniel, Slow and Fast, Penguin, 2012. Traduction française, Système 1 / Système 2 : Les deux vitesses de la pensée, Flammarion, 2012.
Un psychologue, prix Nobel d'économie, explique l'approche comportementale de l'économie et les clés pour comprendre nos comportements d'achat et bien d'autres comportements encore.

 

Idées clés / leviers / principes d’action

Idées clés en matière d’évolution de consommation et de mode de vie durables

  • Les comportements alimentaires des consommateurs peuvent être modifiés de façon positive pour une meilleure prise en compte des enjeux environnementaux.
  • L'étiquetage environnemental des aliments peut participer à cette amélioration.
  • Le format choisi pour l'étiquetage détermine de façon significative les résultats obtenus en matière de changement des comportements d'achat.

Leviers individuels et collectifs des changements de consommation et demodes de vie durables

Ici, seul l'étiquetage face avant par un logo synthétique des aliments a été testé expérimentalement. PAS CLAIR. Veulent-ils dire : Ici, seul l'étiquetage des aliments par un logo face avant synthétique a été testé expérimentalement.

Enseignements & principes d’actions pour les décideurs

L'étiquetage environnemental, quel que soit son format, a un effet significatif sur la qualité environnementale des achats des consommateurs.

  • L'étiquetage de type feu tricolore, qu'il soit synthétique ou analytique, est plus efficace que l'étiquetage quantitatif, même utilisant une analogie facile d'accès.
  • L'étiquetage analytique (trois feux tricolores) est plus efficace que l'étiquetage agrégé.

Ce résultat est opposé à celui obtenu en nutrition. La différence s'explique par la très forte corrélation entre les trois indicateurs environnementaux retenus (CO2, eutrophisation et acidité de l'air), ce qui n'est pas le cas pour les indicateurs nutritionnels classiquement retenus (sucre, sel, acides gras saturés).

Comment expliqueriez-vous votre projet de recherche à un enfant de 5 ans ?

Manger c'est bon, c'est un des grands plaisirs de la vie pour tous, et notre bien-être en dépend : c'est en mangeant que nous devenons forts, que nous avons de l'énergie pour faire les choses, pour courir, pour réfléchir, etc.

Produire nos aliments occupe beaucoup de personnes, une grande partie de la surface de la terre sert à cultiver nos aliments ou ceux que nous donnons aux animaux que nous mangeons. Cette production consomme beaucoup d'énergie et pollue l'air, l'eau, la terre.
C'est inévitable, mais nous pouvons limiter fortement ces impacts négatifs.

Une manière de réduire les mauvaises conséquences de notre alimentation est de faire attention à ce que l'on mange, à bien choisir.
Pour nous aider à choisir, on peut mettre des indications sur les paquets : par exemple, une pastille rouge quand un produit est bon au goût, mais fait du mal à la planète.

L'étude cherche à trouver ce qu'il faut mettre comme mot ou comme image sur les paquets pour que les grandes personnes qui font les courses achètent les produits qui sont les meilleurs pour la nature et pour l'avenir de la terre.

Une anecdote, une histoire en lien avec le recherche.

De très gros efforts ont été faits pour accroître la "transparence" des aliments en matière nutritionnelle. Les nutriments sont maintenant minutieusement inscrits sur les aliments : la plupart des consommateurs trouve cela très bien et ils le déclarent dans les enquêtes.

Utilisent-ils ces informations pour changer leurs comportements effectifs d'achat et de consommation ? Pour l'immense majorité, la réponse est non.
Mais les mêmes consommateurs s'arrêtent aux feux rouges et font très attention quand ils croisent des feux orange.

Pour changer les comportements, il est préférable d'utiliser des outils d'aide à la décision - qui sont aujourd'hui bien connus - plutôt que de fournir des informations en grand nombre, difficiles à comprendre et encore plus à utiliser.